top of page
Rechercher
  • Solène Tintenier

Facteurs de risques et kératocône

Les études scientifiques ont déjà établi que les facteurs de risques principaux dans le kératocône étaient l'allergie, l'asthme et l'eczéma, les frottements oculaires et l'histoire familiale.

Une théorie actuelle va même jusqu'à soutenir l'idée que ls frottements oculaires sont la cause de l'apparition et du développement du kératocône, et défend l'idée principale : "no rub, no cone" (trad: pas de frottement, pas de cône)


Une étude récente a été menée pour approfondir la connaissance des causes de cette pathologie: l'allergie, les sensations de sécheresse oculaire, le temps d'écran, la position de sommeil et le temps de travail nocturne...

Il ressort de cette étude une très forte corrélation entre les frottements oculaires et le kératocône, en particulier lorsque l'on se frotte les yeux avec les phalanges.

La position de sommeil pourrait également être importante, les contacts prolongés entre l'oreiller et l'oeil pouvant être une cause d'aggravation (position de sommeil sur le ventre ou sur le côté avec la tête dans l'oreiller)

De nouvelles associations ont été identifiées, comme le travail de nuit et le temps passé sur les écrans. La conséquence en étant la fatigue visuelle, les yeux secs, et les facteurs de démangeaisons oculaires qui entrainent un frottement accru des yeux.



https://journals.lww.com/corneajrnl/Abstract/2020/02000/The_Prevalence_and_Risk_Factors_for_Keratoconus__A.24.aspx

https://pdfs.semanticscholar.org/e831/80ada4c3fe0c286d6be783088094b9266b81.pdf?_ga=2.50929833.1667791088.1585256518-1668375024.1585256518

https://journals.lww.com/corneajrnl/Abstract/2020/02000/The_Prevalence_and_Risk_Factors_for_Keratoconus__A.24.aspx





18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page