top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSolène Tintenier

Les outils de contrôle de la myopie

La myopie touche de plus en plus de personnes dans le monde, et l'on estime que plus de 50% de la population mondiale sera touchée en 2050.

Le problème est que bien souvent, la myopie apparue dans l'enfance progresse durant toute la croissance de l'enfant. Parfois, elle continue même d'augmenter au-delà de l'entrée dans l'âge adulte. Cela conduit à fragiliser les tissus oculaires et à augmenter le risque de développer certaines pathologies de l'oeil.


Aujourd'hui, ce sujet est très étudié et de nombreuses solutions optiques voient le jour pour permettre de limiter l'augmentation de la myopie chez les individus.

Ces solutions se déclinent en 3 grandes familles :

- les lentilles de nuit, aussi appelées lentilles d'orthokératologie : leur efficacité a été longuement étudiée durant les 2 dernières décennies et bien adaptées, ces lentilles peuvent freiner l'évolution de la myopie de l'ordre de 50%. Elles se portent durant le sommeil et remodèlent la cornée. La vision est alors nette la journée, sans besoin de correction visuelle supplémentaire (dans certaines limites de corrections)

- les lentilles de jour à design spécifiques (My Sight , Amyopic , Mylo, lentilles multifocales...), avec des taux d'efficacité allant de 30 à 60% de freination de la myopie selon les études et les lentilles concernées. Ces lentilles se portent la journée (au moins 10h par jour) et 6 jours par semaine pour être efficaces.

- les verres de lunettes spéciaux. Après une étude approfondie du fonctionnement visuel, un expert est en mesure de proposer plusieurs types de verres, selon le profil visuel de chaque personne : verres bifocaux de type telex, verres progressifs à géométrie spécifique, Myopilux d'Essilor , MiYosmart d'Hoya, Stellest d'Essilor...


De plus en plus de possibilités optiques s'offrent pour lutter contre le fléau que représente la myopie...

Mais attention, pour maximiser l'efficacité de la prise en charge, il est primordial d'inclure un travail sur la posture de travail, l'ergonomie visuelle et "l'hygiène de vue". La prise de conscience d'un fonctionnement visuel "sain" est très importante, et parfois des exercices oculaires doivent être ajoutés pour permettre au système visuel d'oeuvrer de manière efficace et confortable.

Le but : ré-équilibrer les réserves et les capacités de notre système visuel avec la demande que nous lui faisons au quotidien



19 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page